Sections Européennes en France

Echanges sur les sections européennes(Content and Language Integrated Learning)
Tous les CLIL possibles (prioritairement en anglais mais autres LV bienvenues ...suivant demande et implication des membres actifs)

 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trajectoire des planètes, comètes, lois de Képler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
phys-chim
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 640
Age : 66
Localisation : (Oullins 69600)
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Trajectoire des planètes, comètes, lois de Képler   Sam 28 Fév 2009 - 3:14

J'ai publié un post relatif à la comète Lulin actuellement visible dans le ciel.

C'est ici :

http://section-euro.forumactif.com/echange-de-ressources-f13/document-sur-les-cometes-t278.htm

Je me demandais si certains collègues de maths utilisent l'astronomie (en plus 2009 est année internationale de l'Astronomie) pour faire des maths, soit avec les lois de Newton (lancement d'un projectile, trajectoire parabolique, satellisation) ou celles de Kepler pour les mouvements des planètes.
Pour les comètes cela me parait potentiellement riche avec les trajectoires paraboliques ou hyperboliques ... et puis les distances, les vitesses etc ... il y a matière à mathématiser ... non ?
Evidemment cela dépend de la corrélation de ces notions avec le programme de maths sur les trois niveaux du Lycée ... et d'un certain souhait de titiller l'inter-disciplinarité avec la Physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agnes.35
Bavard


Nombre de messages : 11
Age : 43
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: maths physique   Dim 1 Mar 2009 - 2:51

bonjour,
Comment serait-il possible de "mélanger" ces 2 matières?
Alors en seconde on peut travailler sur les puissances de dix et des problèmes avec les planètes(comparaisons) ou alors avec des particules (combien dans une quantité donnée).Il y aussi un travail très intéressant et utile pour les élèves:les calculs sur les grandeurs(utiliser les unités pour se souvenir des formules).Il y a aussi les trajectoires de balles (étude de fonctions)...
En 1ère,il y a la vitesse qui sert à introduire le nombre dérivé.Le repérage sur la sphère(coordonnées polaires).Les vecteurs et les forces....
En term,cela fait 5 ans que je n'en ai pas fait,il faut que je révise!
En constat ,il y a plusieurs domaines où l'on peut travailler avec le prof de physique.
De temps en temps j'essaie de voire avec un de mes collègues de phy,mais il me manque surtout du temps pour le mettre en place.Ce qui est déplorable car nous faisons des "doublets" dans nos cours!
Alors vous voyez on est pas que des profs de maths!
A plus
Agnès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phys-chim
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 640
Age : 66
Localisation : (Oullins 69600)
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Trajectoire des planètes, comètes, lois de Képler   Dim 1 Mar 2009 - 15:01

agnes.35 a écrit:

Alors vous voyez on est pas que des profs de maths!
Aucun sous-entendu, ni à priori de ma part dans mon post ... sauf à s'intéresser aux contenus sub-liminaux Laughing . De toute façon dans le domaine professionnel, j'évite des appréciations générales ... j'ai un avis sur telle ou telle personne, pas sur une catégorie quelle qu'elle soit.

Je suis bien convaincu qu'il y a des zones de recouvrement, et des collaborations possibles entre nos deux matières.
Effectivement pas toujours exploitées pour les raisons que tu évoques.
Mais travailler en DNL ... remet parfois des choses en chantier, et on peut en profiter pour échanger, soit dans son Etablissement soit via le forum.
Citation :

Comment serait-il possible de "mélanger" ces 2 matières?

C'est la bonne façon d'aborder le problème effectivement. Trouver des points d'articulation ou de complémentarité, cela peut-être riche de sens, et parfois redonner une cohérence aux deux matières pour des élèves un peu dépassés.

Citation :
De temps en temps j'essaie de voir avec un de mes collègues de phy,mais il me manque surtout du temps pour le mettre en place.Ce qui est
déplorable car nous faisons des "doublets" dans nos cours!

Avec la DNL ... on peut réfléchir à cela avec moins de pression, vu que la notion de programme est plus élastique. On peut viser une efficacité complémentaire, avec forcément une approche un peu décalée.
La notion de redondance (ce que tu a appelé "doublet" ?) me parait au contraire une chance pour les élèves, car cela renforce souvent leur niveau de compréhension. Même s'il est recommandé dans sa pratique quotidienne de tenir compte des "modalités d'acquisition" différentes suivant les élèves (entendre, voir, toucher, pratiquer ...) on a rarement le temps d'être aussi complet.
Par contre, cela m'a toujours gêné de devoir introduire une notion mathématique nouvelle avant le collègue de maths ... cela peut arriver parfois car il y a carrément un décalage entre deux niveaux (on a besoin en Physique en seconde d'une notion qui ne sera vue en maths qu'en première) , parfois plus simplement parce que les progressions des deux matières induisent un décalage temporel dans l'année pour un même niveau.

Citation :
Alors en seconde on peut travailler sur les puissances de dix et des
problèmes avec les planètes(comparaisons) ou alors avec des particules
(combien dans une quantité donnée).Il y aussi un travail très intéressant et utile pour les élèves:les calculs sur les grandeurs(utiliser les unités pour se souvenir des formules).Il y a aussi les trajectoires de balles (étude de fonctions)...
En 1ère,il y a la vitesse qui sert à introduire le nombre dérivé.Le repérage sur la sphère(coordonnées polaires).Les vecteurs et les forces....

De fait pour toi, comme tu commences en première, tu vas devoir travailler les notions de seconde + première (même si tu fais cette année, si j'ai bien compris, quelques séquences expérimentales en anglais avec tes secondes dans le cadre de ton cours normal)

Pour ma part, en seconde, je m'appuyais plus sur les notions de Physique-Chimie de collège (au début de l'année), il n'y avait pas ainsi cumul de trop de difficultés (celles liées à aborder des notions vues récemment en français et pas forcément encore maîtrisées, et la difficulté liée à la langue). Et vers la fin de l'année, je travaillais avec des notions vues en début d'année dans le cours en français, le décalage se rattrapant petit à petit sur les trois ans (de toute façon, on n'a pas à être exhaustif, mais à s'appuyer sur les notions pour traiter les thèmes).

A ta liste je rajouterai :
- maîtriser les calculs de base sur les aires, les conversions d'aires
- maîtriser les calculs de base sur les volumes, les conversions de volume. Passer des unités de volumes SI aux unités de capacités.
- déterminer les masses volumiques de différents matériaux. avoir une idée des ordres de grandeur raisonnables pour les matériaux usuels, savoir effectuer des conversions - g/cm^3, kg/m^3 etc .... notion de densité pour les solides et liquides, pour les gaz.
- savoir comprendre des grands nombres ou des très petits (en les écoutant), savoir les communiquer.
- savoir créer un repère pour représenter des données en relation, choisir l'axe des abscisses, une échelle pour le graduer. Idem pour l'axe des ordonnées. Même si cela peut paraître basique et porter sur une compétence censée être acquise au collège, on a parfois des surprises. Mais la nouveauté de la langue permet de diagnostiquer cela dans un contexte plus cool et de remédier à cela "en douceur".

Tout ceci pouvant donner lieu à des activités pratiques (mesures sur des objets, calculs, pesées, comparaison de résultats avec des tableaux de données), situation riches à la fois dans la diversification des activités (pas seulement du lire / écrire) mais surtout situations très favorables pour la pratique de l'oral : si on demande aux élèves de jouer le jeu de communiquer entre eux (groupes de deux ou trois) en anglais uniquement, idem s'ils ont une question au prof. Puis situation de communication de résultats d'un groupe au reste de la classe :

- des résultats sur des objets identiques avec des matériaux différents. Ou des objets différents mais faits dans le même matériau.
- montrer des courbes réalisées sur papier millimétrique transparent et qu'ils peuvent rétro-projeter, différentes pour chaque groupe, ou identiques et censées se superposer.)

Sans compter que si le prof de maths emprunte du matériel (réglets, pieds à coulisse, balances, objets) au labo (ou vient faire ce cours de DNL au labo) assez naturellement, les contacts avec les collègues, les personnels de labo se créent... et la DNL est mieux connue. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trajectoire des planètes, comètes, lois de Képler   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trajectoire des planètes, comètes, lois de Képler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 6 planètes rétrogrades !?!
» Chasse aux comètes, je veux en être !
» Le zodiaque
» Les planètes
» Mansac (Corrèze): à l'opposé de la trajectoire de rentrée... et à vitesse nulle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sections Européennes en France :: Mathématiques :: Echange de ressources-
Sauter vers: