Sections Européennes en France

Echanges sur les sections européennes(Content and Language Integrated Learning)
Tous les CLIL possibles (prioritairement en anglais mais autres LV bienvenues ...suivant demande et implication des membres actifs)

 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
phys-chim
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 640
Age : 66
Localisation : (Oullins 69600)
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Mar 19 Jan 2010 - 3:35

La réforme n'annonce trop rien de bon pour les sections euros en général, et pour les conditions d'exercice de la DNL en particulier.

Les questions sont posées dans le titre de ce FIL ....
Je rajouterai ; Pour demander quoi ?

A vos claviers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caroline.prevot
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 126
Localisation : Canberra
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Mar 19 Jan 2010 - 6:04

Il me semble qu'il faudrait au minimum un courrier à la DGESCO voire au ministre ou au Président (courriel possible en ligne), juste pour poser quelques questions :
il est stipulé dans la réforme développée par l'ONISEP ici que le développement des DNL sera privilégié.
http://www.onisep.fr/accueil/flipbook/guide-3eme.html
Mais les sections européennes n'apparaissent pas en option facultative, nous souhaitons savoir quels moyens serons accordés aux lycées (et aux enseignants qui s'engagent dans cette voie exigente).
Si c'est 2h ( 1 de LV et 1 de DNL) à 34 élèves, autant dire que c'est peu satisfaisant.
Il faut insister (au côté des langues d'ailleurs) sur l'impérieuse nécessité de groupes restreints pour une vraie pratique de l'oral.
Car toutes les matières commencent à revendiquer des groupes ( les SES en exploration pour commencer alors qu'ils n'avaient pas de groupes avant...)
Si ça peut aider...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert MAGNIEZ
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 106
Localisation : Dunkerque, EPID
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Mar 19 Jan 2010 - 15:11

Merci Jean Marc pour ce fil spécifique.
Personnellement, je pencherai pour la rédaction d'un texte toutes DNL proposé par toi même et soumis sur le forum. Je propose lâchement ton nom dans la mesure où tu connais parfaitement l'affaire, tout en ayant le regard nécessaire.
Ce texte pourrait être soumis ici au nom des X profs de DNL du forum dans les Y matières.
Pour les destinataires, le ministère, la DGESCO comme le propose Caroline, les syndicats, etc...
Et envoi au café pédagogique afin que la diffusion soit large.
Il faut absolument sortir du silence et réagir!!!
Qu'en pensez vous ?

_________________
Best Wishes
Robert Magniez
EPID Dunkerque
Prof Section Euro S SI Anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phys-chim
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 640
Age : 66
Localisation : (Oullins 69600)
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Mar 19 Jan 2010 - 19:13

Robert MAGNIEZ a écrit:

Personnellement, je pencherai pour la rédaction d'un texte toutes DNL proposé par toi même et soumis sur le forum. Je propose lâchement ton nom dans la mesure où tu connais parfaitement l'affaire, tout en ayant le regard nécessaire.

Pour avoir l'espoir de jouer un petit rôle, il faut une représentativité que je n'ai pas.
Comme cela a été dit dans le FIL sur la réforme, il faudra que 4 ou 5 personnes au minimum, s'impliquent dans la rédaction et la signature du texte final.
Ce n'est pas simple car les modalités d'exercice de la DNL sont très variables (suivant les matières, les établissements etc ...). Donc AMHA il faudrait :
- dire ce qu'on ne voudrait absolument pas
- proposer un cadre minimal pour que l'enseignement de la DNL soit viable (en tenant compte des textes qui existaient). Ces conditions minimales devant être accordées dans tout établissement.
- éventuellement rajouter ce qui paraîtrait souhaitable pour que çà aille encore mieux.

Cela il faudra le rédiger en trouvant des éventuels compromis et en le soumettant (à voir comment) à un avis d'un maximum de forumeurs (notamment ceux en exercice en lycée), et effectivement quelle que soit la matière de la DNL. Rien n'empêche de rajouter quelques points spécifiques pour le collège.

Après savoir à qui on l'adresse (en haut de la pyramide ? aux syndicats ? aux associations de parents et de lycéens ? à la presse ?) et si on s'en sert dans les négociations dans les établissements (directement par le prof de DNL ou via les profs de LV de section euro, transmettre au CA etc ...)

Tout ceci demande donc des avis, et quelques volontaires ..... de bonne composition et prêts à s'investir un peu. On pourra faire les travaux préparatifs en messages privés ou par nos adresses mails personnelles et ne proposer qu'une mouture à peu près élaborée (cela se discute .. c'est une proposition)

Je peux proposer les "recommandations" que j'avais mises en conclusion de mon article paru dans la revue de l'APLV, comme base de départ.
La plupart de ces propositions, je les avais déjà évoquées dans différents posts qui sont sur le forum. Mais c'est seulement à titre de "premier jet", il faut des avis afin de voir ce qu'on retient, ce qu'on modifie.
Je ne suis ni chef de file, ni porte-drapeau ... seulement un forumeur comme vous tous. Eventuellement un des porte-paroles, si d'autres estiment utiles de jouer ce rôle, et si un nombre encore plus grand estime que cela est utile de se mobiliser.

Comme j'ai eu souvent à le dire à des collègues dans de multiple autres occasions : ce serait le moment de passer des discussions autour de la machine à café, à une démarche un minimum collective.


Dernière édition par phys-chim le Mer 20 Jan 2010 - 2:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phys-chim
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 640
Age : 66
Localisation : (Oullins 69600)
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Mar 19 Jan 2010 - 19:34

Recommandations mises en conclusion de mon article paru dans "Les Langues Modernes" APLV (décembre 2009)

Nota : On peut commander les deux numéros "spécial DNL" à l'APLV http://www.aplv-languesmodernes.org/spip.php?article2835

Cela peut servir de base de départ pour ce que l'on envisage de faire.

Citation :

On peut recenser quelques demandes qui ressortent soit du domaine de l’organisation interne de l’établissement, soit du niveau institutionnel, et dont la satisfaction confirmerait l’importance accordée dans le discours aux sections européennes et à la DNL sans laquelle elles ne peuvent exister. On ne peut souhaiter monter une vitrine attractive pour les jeunes et les familles sans garnir cette vitrine et assurer, dans les coulisses, une reconnaissance des efforts et de l’implication des enseignants de DNL. On constate en effet des signes de désaffection au bout de quelques années, certains enseignants à l’enthousiasme un peu émoussé estimant que le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Quelques demandes mériteraient d’être examinées avec bienveillance :

- Reconnaître que la DNL est équivalente à une seconde matière enseignée, et permettre aux enseignants de bénéficier des dispositions de la circulaire accordant un plus sur le salaire aux titulaires d’une certification complémentaire effectuant un horaire d’au moins 3 heures/semaine dans cette seconde matière (voir bibliographie).

- Cette « reconnaissance » peut aussi prendre le chemin d’un bonus sur la note pédagogique favorisant le passage d’échelon et la progression de carrière, ce qui pour l’instant reste du bon vouloir du seul IPR de la matière d’origine, qui ne vient pas forcément inspecter et dont l’implication dans un dispositif interdisciplinaire impliquant une LV peut être encore embryonnaire.

- Accorder aux enseignants de DNL démarrant pour la première fois de leur carrière un cours de DNL sur un des niveaux, une heure de décharge pour compenser la charge de travail supplémentaire et très spécifique venant s’ajouter à celle de leur matière d’origine.

- Intégrer les heures de DNL dans le service horaire normal, ne recourir à l’utilisation d’heures supplémentaires que pour les volontaires. L’argent ne permet jamais de dégager du temps supplémentaire pour effectuer son travail, il ne compense pas la fatigue, et il faut rester en pleine santé jusqu’à l’âge de la retraite qui, lui, s’éloigne.

- Limiter la taille des groupes de DNL à une vingtaine d’élèves. À la fois pour favoriser la pratique de l’oral de façon efficace, mais aussi permettre des activités de Travaux Pratiques, difficilement gérables en sécurité avec un trop grand nombre de binômes. Il serait plutôt incongru que le succès d’une section qui attirerait plus d’élèves se traduise in fine par une dégradation des conditions de travail pour les élèves et pour l’enseignant.

- Favoriser la possibilité de faire des TPE en première, couplant la DNL avec la LV. Permettre un travail indépendant du groupe euro pour favoriser l’immersion linguistique, et donc favoriser un encadrement mixte, si ce n’est en parallèle sur l’horaire, du moins en alternance par le professeur de DNL et un professeur de LV.

- Éviter de mettre l’heure de DNL en fin de journée parce que c’est commode. En fin de journée, la fatigue joue et ne favorise ni la concentration des élèves, ni celle de l’enseignant pour ce qui est de pratiquer une langue vivante qu’il ne maîtrise qu’imparfaitement. Ce scénario, certes applicable à n’importequelle séquence d’enseignement, est aggravé par la concentration particulière nécessaire à la pratique fluide et spontanée de la LV.

- Prendre la peine dans les publications officielles (type brochure « Après la 3ème » de l’ONISEP[1] ou sites Internet académiques) de préciser la DNL proposée dans les sections euros de chaque lycée et pas seulement la LV.


- Dans les commissions d’élaboration des sujets de baccalauréat, du moins dans mon académie, certaines contraintes apparaissent bien tatillonnes, voire sans objet autre que budgétaire, au sens étriqué du terme. N’autoriser qu’un recto unique sur lequel le tiers supérieur est déjà « réservé » aux notations administratives est bien étriqué pour écrire un sujet. L’interdiction d’accès à la couleur (que ce soit pour des photos ou des schémas) dans une matière où on peut-être amené à parler de la lumière et de ses différentes longueurs d’onde, ce n’est pas très sérieux. Surtout quand le discours officiel est de favoriser l’apprentissage des langues.


- Il serait aussi utile de se poser la question si, pour l’épreuve spécifique du bac, le texte écrit (même s’il est agrémenté de photos et de schémas, sur une pagination suffisante et en couleur pour la clarté !) doit rester le seul type de document. Un court passage audio ou vidéo ne pourrait-il pas venir compléter notre arsenal ? Cela est d’ailleurs prévu dans le texte décrivant les modalités du bac (voir bibliographie). Mais il est vrai qu’il faudra trouver un consensus avec les professeurs de langue vivante, dont l’avis sur l’introduction d’une épreuve de compréhension orale est partagé. Mais il serait dommage que ce soient uniquement des considérations de coût, de disponibilité de matériel en bon état, donc de logistique, qui priment sur un choix pédagogique.


Références bibliographiques

BRAUER, Jean-Marc (2007). Place des TICE pour structurer des plages de collaboration entre professeurs de langue vivante et enseignants de la DNL dans une section européenne : intervention colloque CyberLangues de Perpignan. http://www.cyber-langues.asso.fr/spip.php?article25.

DuVERGER, Jean
(2005). Professeur bilingue de DNL un nouveau métier. Le Français dans le Monde, n°349. http://www.fdlm.org/fle/article/349/bilingue349.php.

DuVERGER, Jean
(2009). Favoriser l’alternance des langues (enseignement d’une DdNL en classe bilingue). Le Français dans le Monde, n° 362.
http://www.fdlm.org/fle/article/362/alternance.php.


Sitographie

Émilangues : http://www.emilangues.education.fr/ .

Forum des sections européennes en France : http://section-euro.forumactif.com/.

Textes officiels relatifs à l’ouverture d’une section européenne, aux modalités d’enseignement de la DNL, aux modalités de l’épreuve
spécifique du Bac : http://www.fdlm.org/fle/article/362/alternance.php.

Modalités de certification des enseignants de DNL :
http://www.education.gouv.fr/bo/2004/7/MENP0302665A.htm.

Modalités de l’épreuve spécifique du Bac :
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/MENE0302456N.htm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert MAGNIEZ
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 106
Localisation : Dunkerque, EPID
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Mer 20 Jan 2010 - 14:35

Bonjour Jean Marc,
Merci pour ta réponse et les éléments que tu as apportés.
Sur la marche à suivre, il me parait important maintenant de connaitre la position des collègues du forum. En fonction des réactions et prises de position, il voudra décider de la conduite à tenir.
De mon coté, j'ai interrogé les collègues de DNL de l'académie. J'attends les réponses.
Du coté d'une collègue d'anglais faisant l'interface avec le rectorat pour les SE, elle m'a répondu que des infos devraient venir en février, a précisé qu'il s'agit de "section" et non d'option et que tout allait se jouer dans les projets d'établissement.
Il me semble en effet que les textes "fondateurs" sur les SE ne vont pas être touchés mais que l'application relèvera de chaque établissement concerné.
En résumé, une mort annoncée des SE qui vont être étouffées, lentement mais surement par des contingences comptables...

_________________
Best Wishes
Robert Magniez
EPID Dunkerque
Prof Section Euro S SI Anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phys-chim
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 640
Age : 66
Localisation : (Oullins 69600)
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Mer 20 Jan 2010 - 16:51

Bonjour Robert,

Robert MAGNIEZ a écrit:
Bonjour Jean Marc,
Merci pour ta réponse et les éléments que tu as apportés.
Cela n'ayant pas été rédigé en fonction de la réforme des lycées (dont les modalités ont été annoncées par le ministre après la rédaction de l'article), il serait utile que des propositions complémentaires (ou amendées / reformulées) soient proposées dès à présent.

Citation :

Sur la marche à suivre, il me parait important maintenant de connaitre la position des collègues du forum. En fonction des réactions et prises de position, il faudra décider de la conduite à tenir.
C'est bien le fil conducteur de la réaction collective envisagée .... il y a tous les jours des collègues qui se connectent au forum ... il faut attendre de voir s'ils réagissent à la proposition ou pas. S'ils "amendent" ou pas la liste des demandes, si parmi eux certains se sentent suffisamment concernés pour se mouiller au point de faire partie de l'équipe qui formalisera le document final, le signera et le transmettra.

Citation :
Il me semble en effet que les textes "fondateurs" sur les SE ne vont pas être touchés mais que l'application relèvera de chaque établissement concerné.
En résumé, une mort annoncée des SE qui vont être étouffées, lentement mais surement par des contingences comptables...

On verra bien ..... si notre petite communauté se prend par la main .... ou si on attend passivement chacun dans son établissement, que le ciel nous tombe sur la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert MAGNIEZ
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 106
Localisation : Dunkerque, EPID
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Mer 20 Jan 2010 - 17:35

Je n'ai rien à ajouter....

_________________
Best Wishes
Robert Magniez
EPID Dunkerque
Prof Section Euro S SI Anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phys-chim
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 640
Age : 66
Localisation : (Oullins 69600)
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Mer 20 Jan 2010 - 18:07

Robert MAGNIEZ a écrit:
Je n'ai rien à ajouter....

Ben, si .... tu peux faire évoluer les propositions

Citation :

il serait utile que des propositions complémentaires (ou amendées / reformulées) soient proposées dès à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caroline.prevot
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 126
Localisation : Canberra
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Jeu 21 Jan 2010 - 17:13

A la relecture des textes fondateurs des sections européennes, la déconcentration systématique de celle - ci fait que nous relevons des recteurs.
Comme la future réforme décentralise encore plus, c'est peut-être vers les recteurs que nous pouvons faire parvenir dans nos académies un petit courrier avec nos besoins (nous pouvons l'harmoniser).
De toute façon au niveau national aucune demande disciplinaire n'est prise en compte, à fortiori pas une demande pour les DNL qui dépendent des recteurs.
Par contre nous pouvons certainement utiliser (copier) les arguments inscrits dans la réforme (un doc nous est encore arrivé ce jour peu différent du précédent) qui visent à renforcer l'enseignement des langues, l'enseignement d'autres disciplines par l'intermédiaire d'une autre langue et l'usage des TICE pour ces enseignements...les groupes restreints s'imposent avec cet argument par exemple.
Je pense qu'il ne faut pas développer et démultiplier trop nos arguments, nous serons lus pas des non pédagogues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caroline.prevot
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 126
Localisation : Canberra
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Jeu 21 Jan 2010 - 17:35

Premières pistes (reprises à partir du document de Jean - Marc):

- Limiter la taille des groupes de DNL à une vingtaine d’élèves maximum. Seul moyen pour développer la pratique de l’oral de façon efficace, permettre l'usage des TIC et les activités de Travaux Pratiques.
- Intégrer les heures de DNL dans le service horaire normal, l'enseignement dans une autre langue exige du professeur un investissement plus important, la surcharge de travail est réelle. Ne recourir aux heures supplémentaires qu'à titre exceptionnel et si l'enseignant est volontaire.
- Favoriser l’apprentissage des langues nécessite de diversifier l’épreuve spécifique du bac (texte d'actualité, documents audiovisuels variés, podcasts...), ce qui stimulera les pratiques orales dans les établissements.
- Informations des familles : préciser la DNL proposée dans les sections euros de chaque lycée et pas seulement la LV, par exemple dans les brochure « Après la 3ème » de l’ONISEP[1] ou sites Internet académiques.
- Reconnaître que la DNL est équivalente à une seconde matière enseignée, et permettre aux enseignants de bénéficier des dispositions de la circulaire accordant un plus sur le salaire aux titulaires d’une certification complémentaire effectuant un horaire d’au moins 3 heures/semaine dans cette seconde matière.

Les autres demandes me semblaient d'un autre registre (soit demandes à faire au sein de l'établissement, soit de l'inspection...) mais ça n'engage que moi.

La dernière requête est sans doute de niveau national, les 3 1ères de niveau académique.

J'ai mis en 1er ce qui améliore les compétences des élèves, ensuite ce qui concerne les enseignants... Choix tactique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert MAGNIEZ
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 106
Localisation : Dunkerque, EPID
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Jeu 21 Jan 2010 - 17:53

Merci à toi pour les propositions et les réactions/positions les accompagnant. Il faudrait maintenir que d'autres réagissent et fassent de même.
En effet, l'idée de nous positionner auprès des recteurs me semble très pertinente.

_________________
Best Wishes
Robert Magniez
EPID Dunkerque
Prof Section Euro S SI Anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caroline.prevot
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 126
Localisation : Canberra
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Sam 23 Jan 2010 - 16:59

De la lecture dans l'espace pro du site gouvernemental :

http://www.education.gouv.fr/cid50348/espace-pro-pour-nouveau-lycee.html

En particulier des réponses à certaines de nos questions :
les sections européennes sont inchangées.

Les DNL seront privilégiées à tous les niveaux.

Quelques bruits de salle des profs : certains lycées ayant des collègues avec qualifications envisagent de mettre les DNL en enseignement obligatoire en seconde... Evidemment je suppose si les moyens fournis par les rectorats le permettent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phys-chim
Langue bien pendue
Langue bien pendue
avatar

Nombre de messages : 640
Age : 66
Localisation : (Oullins 69600)
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   Mar 26 Jan 2010 - 3:18

caroline.prevot a écrit:
De la lecture dans l'espace pro du site gouvernemental :

Les DNL seront privilégiées à tous les niveaux.

J'ai donné mon point de vue sur cette "DNL low-cost" ici :
http://section-euro.forumactif.com/questions-diverses-sur-les-sections-europeennes-f6/reforme-lycee-2010-t474-15.htm#1937

Il faut dire que vu mon ancienneté et le nombre de réformes que j'ai vues passer .... je sais d'expérience qu'il n'y a guère de raison d'être optimiste quand le ministère annonce des choses, sans modalités précises, et sans affecter de moyens.
Ce qu'on voit déjà arriver dans nos matières d'origine, c'est un détricotage de ce qui existait (notamment les moyens pour faire des TP). Ne nous illusionnons donc pas trop sur ce que peuvent recouvrir des propositions ministérielles de "généralisation de DNL" alors qu'elle n'a jamais été reconnue dans le cadre des sections euros.

Citation :
Quelques bruits de salle des profs : certains lycées ayant des collègues avec qualifications envisagent de mettre les DNL en enseignement obligatoire en seconde... Evidemment je suppose si les moyens fournis par les rectorats le permettent.

Aucun moyen nécessaire si l'horaire est pris sur l'horaire matière normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serait-il utile de faire entendre "la voix de la DNL" ? Comment ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que pensez Vous de faire entendre nos voix?
» Le Sommet de St-Petersbourg: la Syrie, Obama, Poutine et le pape François, selon "La Voix de la Russie"
» "La Voix de la Paix" (Le nouveau CD de Frère Alessandro)
» Émission "Est il utile d’étudier les classiques à l’école ?" Mardi 29/03 à 10h...
» Faire une queue d'aronde "Losmandy"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sections Européennes en France :: Informations générales :: Questions diverses sur les sections européennes-
Sauter vers: